decorational arrow Injections et stylos | 4 min. temps de lecture

Stylos, aiguilles et injections

Certaines personnes sont accablées par l’idée de s’administrer des injections et elles ont du mal à s’y faire. Nous avons élaboré ce guide pour vous aider à prendre confiance lors de l’administration des injections.

Choix des sites d’injection

Il est important de choisir le bon endroit pour l’injection. Les principaux sites d’injection sont les cuisses, l’abdomen (estomac), les fesses ou l’arrière des bras.

  • Vous ne devez pas réaliser l’injection sur le même site à chaque fois
  • La rotation des sites d’injection permettra à chaque site de récupérer correctement et rendra les injections plus confortables et efficaces
  • Une routine de rotation consiste à diviser chaque site d’injection en moitiés ou en quartiers et à changer de moitié ou de quartier chaque semaine :
    • Au début de chaque semaine, avancez d’une largeur de doigt dans le sens des aiguilles d’une montre par rapport au dernier point d’injection

Voyez avec votre médecin ou votre infirmière quels sites d’injection ou routines de rotation vous conviennent.

Anxiété vis-à-vis de l’aiguille

Les objets tranchants tels que les aiguilles ou les dispositifs de prélèvement peuvent être source d’anxiété. Lorsque nous pensons à l’injection d’insuline, nous nous souvenons souvent des injections de nos vaccins, réalisées avec une aiguille plus longue, plus grosse et administrées dans le muscle.

Il est important de savoir que les aiguilles utilisées pour injecter l’insuline sont beaucoup plus petites et plus fines. Néanmoins, l’anxiété d’avoir à réaliser des injections avec des aiguilles peut persister. Voici quelques conseils et astuces que vous pouvez essayer afin de vous aider à la surmonter.

Comprendre ses causes

Il existe de nombreuses raisons de ressentir de l’anxiété face à des aiguilles. Essayez de comprendre pourquoi vous ressentez cela face aux aiguilles, il peut s’agir de :

  • Ne vouloir réaliser d’injection en public ou devant vos amis
  • L’association des aiguilles avec un échec ou la gravité de votre maladie
  • La peur de la douleur ou du mal
  • Une peur spécifique des aiguilles

Surmonter votre anxiété

Trouver un moyen de vous détendre contribuera à soulager votre anxiété. Prenez un moment dans votre journée pour pratiquer une technique de relaxation, telle que la respiration profonde ou des méditations guidées (sur CD, livre ou application mobile). Vous pouvez également essayer d’intégrer l’une de ces techniques à votre routine d’injection :

  • Prendre le contrôle : Notez vos anxiétés vis-à-vis de l’injection et évaluez-les sur une échelle de 1 à 10. Choisissez l’aspect le moins inquiétant et entraînez-vous, encore et encore jusqu’à ce qu’il vous paraisse normal. Puis passez au suivant…
  • Trouvez une distraction : Essayez d’écouter de la musique ou de parler à un proche pendant que vous réalisez votre injection afin de soulager votre appréhension
  • Prenez conseil auprès d’autres personnes : Parlez à d’autres patients qui réalisent des auto-injections et découvrez comment ils ont fait face au début. Cherchez des forums en ligne sur le diabète ou contactez votre groupe de patients diabétiques local afin d’obtenir davantage de conseils et d’astuces
  • Continuez à essayer : Toutes les techniques ne fonctionneront pas pour chacun. Pour trouver celle qui vous convient, continuez à essayer différentes façons de gérer votre anxiété face aux aiguilles ou consultez à nouveau votre médecin ou votre infirmier/ère

N’oubliez pas qu’il faut du temps pour se sentir à l’aise s’agissant de l’administration d’injections - ne vous précipitez pas.

Rendre les injections plus confortables

Nous comprenons qu’il n’est pas facile de s’administrer des injections ; personne n’aime en subir quotidiennement. Cependant, quelques modifications de base peuvent rendre la procédure d’injection plus confortable :

  • Assurez-vous que votre peau soit propre et sèche. Il n’est pas nécessaire de vous appliquer de l’alcool sur la peau à moins d’avoir été hospitalisé ou de ne pas pouvoir nettoyer et sécher votre peau avec du savon ordinaire et de l’eau. Attendez que l’alcool de l’écouvillon sèche complètement avant de procéder à l’injection
  • Injectez de l’insuline à température ambiante. Cela est plus agréable que si elle est froide. Essayez de penser à sortir votre insuline du réfrigérateur bien avant d’en avoir besoin
  • « Engourdissez » votre site d’injection. À l’aide d’une cuillère gelée, d’un glaçon enveloppé dans un tissu, d’une crème anesthésiante de la pharmacie ou même d’une simple pression du pouce sur le site d’injection quelques secondes avant l’injection, vous pouvez rendre l’injection moins douloureuse.
  • Changez d’aiguille à chaque injection. Réutiliser votre aiguille augmente le risque d’infection et les aiguilles neuves sont plus acérées et causent moins de douleur
  • Essayez de relâcher vos muscles au niveau de la zone d’injection
  • Alternez fréquemment vos sites d’injection pour éviter d’endommager vos tissus

Articles connexes

Le diabète au quotidien
decorational arrow Mode de vie | 6 min. temps de lecture

Le diabète au quotidien

Une bonne prise en charge du diabète nécessite une sensibilisation et une planification minutieuse pour tous les types d’environnements et de situations.