decorational arrow Mode de vie | 6 min. temps de lecture

Le diabète au quotidien

Une clé de bonne prise en charge du diabète réside dans votre propre sensibilisation et celle de votre entourage. En prêtant attention à la manière dont votre corps peut réagir dans différentes situations et par une planification minutieuse, vous pouvez continuer à être actif dans tous les types d’environnements et de situations.

Prise en charge du diabète sur le lieu de travail

De nombreuses personnes peuvent prendre en charge leur diabète sans être affectées au travail. Toutefois, une journée de travail complète peut impliquer de devoir être vigilant à manger sainement, prendre des médicaments ou maintenir la stabilité de votre glycémie. Voici certaines choses que vous pouvez faire pour vous sentir au mieux sur votre lieu de travail.

  • Commencez bien la journée : Ne manquez jamais de prendre un petit déjeuner. Cela peut entraîner une hypoglycémie, surtout si vous prenez de l’insuline ou un médicament visant à augmenter vos taux d’insuline. L’hypoglycémie peut affecter votre santé, vos performances et votre sécurité au travail.
  • Planifiez vos repas : apportez vos propres collations et déjeuners sains, vous saurez exactement ce que vous mangez et vous pourrez vous organiser en conséquence. Si vous allez à la cantine ou en boutique, apprenez à connaître les choix sains
  • Tests et injections :Assurez-vous d’avoir accès à un endroit propre où vous pouvez réaliser confortablement vos tests vos injections
  • Stylos et médicaments :conservez toujours un stylo de rechange au travail. Si vous devez conserver votre médicament au réfrigérateur, étiquetez-le clairement afin qu’il ne soit pas utilisé ou éliminé par accident. Utilisez le médicament avant sa date de péremption et lisez la notice d’instructions concernant la conservation « en cours d’utilisation »
  • Connaissez vos droits : La Fédération internationale du diabète (FID) a élaboré une Charte des droits pour les personnes diabétiques portant sur le traitement équitable, l’évolution de carrière et le soutien sur le lieu de travail. De nombreux pays ont adopté des chartes similaires
  • Informez les recruteurs et les employeurs : Il n’existe généralement pas d’obligation légale d’informer les recruteurs de votre diabète. Cependant, un nouvel employeur est autorisé à vous  poser des questions pertinentes sur votre santé afin de s’assurer que vous êtes en mesure d’effectuer le travail
  • Informez vos collègues :C’est à vous de décider si vous en parlez ou non à vos collègues. Si vous le faites, vous pouvez envisager d’expliquer simplement le diabète et de fournir des conseils sur l’attitude à adopter au cas où souffrez d’une crise  d’hypoglycémie  afin qu’ils sachent comment vous aider le cas échéant.

Prise en charge du diabète en voyage

Planification
  • Matériel : Prenez des médicaments et du matériel supplémentaires  dans votre bagage à main ainsi que dans votre valise en cas de perte, de casse ou de retard
  • En-cas : Préparez des collations riches en féculents ainsi que des boissons à emporter à tout moment en cas d’hypoglycémies ou d’intervalles inattendus entre des repas
  • Documents : Portez toujours sur vous une identification du diabète (telle qu’une carte ou un bracelet), un courrier de votre médecin indiquant que vous êtes diabétique, une ordonnance de renouvellement ainsi que les documents de votre police d’assurance
  • Sécurité : Vérifiez au préalable les exigences de sécurité de l’aéroport relatives aux médicaments et aux dispositifs d’injection
Pendant le voyage
  • Continuez à bouger : Rester immobile pendant de longues périodes peut augmenter vos taux de glycémie. Levez-vous et circulez dans l’avion ou la cabine du bateau ou prenez des pauses fréquentes si vous voyagez en voiture
  • Attention aux hypoglycémies : Contrôlez régulièrement votre glycémie lorsque vous conduisez et arrêtez-vous au premier signe d’hypoglycémie. Gardez toujours quelque chose de sucré à portée de main, au cas où
  • Informez le personnel : Signalez votre diabète au personnel de cabine ou à la personne en cas de problème
  • Changements de fuseaux horaires : Préparez-vous à ajuster vos heures de repas et d’administration de médicaments selon que les jours de votre voyage s’allongent ou raccourcissent
À destination
  • Temps chaud : Les températures élevées dégradent l’insuline mais elles augmentent également sa rapidité d’absorption, créant un risque d’hypoglycémie. Surveillez attentivement votre glycémie et soyez prêt à ajuster votre régime alimentaire ou votre posologie
  • Temps froid : L’insuline est absorbée plus lentement par des températures froides, mais un réchauffement rapide peut entraîner une hypoglycémie. Surveillez attentivement votre glycémie et soyez prêt à ajuster votre régime alimentaire ou votre posologie
  • Stockage des médicaments : Des températures extrêmes peuvent affecter l’efficacité de l’insuline, du GLP-1 et du glucomètre
  • Protégez-vous les mains et les pieds : Prenez soin de vos mains et de vos pieds si vous souffrez d’une neuropathie (maladie nerveuse), un engourdissement peut vous empêcher de sentir une brûlure ou une gelure

Vivre avec votre injection quotidienne d’insuline

Suivre une routine d’injection de l’insuline peut impliquer des aménagements pour s’assurer de pouvoir contrôler votre glycémie et prendre vos médicaments lorsque vous en avez besoin. Voici ce que vous pouvez ou devez faire lorsque vous vous injectez de l’insuline dans différentes situations.

Si vous ne vous sentez pas bien

Si vous êtes malade, vous n’aurez peut-être pas envie de contrôler votre glycémie ni de vous injecter votre médicament antidiabétique. Cependant, il est vraiment important de continuer à le faire afin de maintenir votre diabète sous contrôle.

Vos taux de glycémie peuvent augmenter lorsque vous êtes malade, alors continuez à effectuer vos contrôles et ajustez votre dose d’insuline si nécessaire. Si vous êtes nauséeux ou que vous vomissez, peut-être n’absorbez-vous pas suffisamment de glucides (sucre). Si vous ne mangez pas et que vous prenez votre insuline, vous risquez une hypoglycémie. Essayez de boire de petites gorgées de boissons sucrées ou de manger une petite quantité d’aliments « faciles », tels que de la soupe ou de la crème glacée ou sucez des morceaux de sucre.

Si vous faites du sport

De façon générale, il est conseillé d’emporter votre stylo à insuline, un téléphone portable ainsi qu’une collation sucrée lorsque vous pratiquez une activité physique afin d’être prêt en cas d’urgence. Veillez à porter une alerte médicale indiquant aux autres que vous êtes sous insuline.

Veillez également à ne pas exposer l’insuline de votre stylo à des températures extrêmes (>25 °C, <4 °C), en le laissant, par exemple, au soleil ou au bord d’un terrain de jeu givré.

Avant de commencer un programme d’exercice physique, parlez-en, cependant, à votre diabétologue et demandez-lui conseil. Il réalisera probablement un bilan général et vous expliquera comment adapter votre alimentation et vos médicaments, notamment l’insuline, afin d’équilibrer votre contrôle glycémique en conséquence.

Pour en savoir plus sur la prise en charge du diabète en cas d’activité physique, lisez notre section être actif

Si vous êtes enceinte

Il n’y a aucun problème à poursuivre vos injections dans le ventre tant que vous pouvez encore pincer votre peau ou si vous utilisez une aiguille très courte. Si cela vous inquiète, utilisez d’autres zones graisseuses telles que les cuisses, les bras (uniquement si on vous le conseille) ou les fesses.

Articles connexes

Foire aux questions :
decorational arrow Insuline | 3 min. temps de lecture

Foire aux questions :

Voici quelques questions et préoccupations fréquentes concernant le début du traitement du diabète.